Accueil Situation Découverte Histoire Vie locale Archives actualité village
                  Pour nous contacter

Tel : 05 62 65 97 06 
Fax : 05 62 65 97 06 
Mail : castelnau.barbarens@wanadoo.fr
                 Pour nous contacter

Tel : 05 62 65 97 06
Fax : 05 62 65 97 06
Mail : castelnau.barbarens@wanadoo.fr
E-mail: castelnau.barbarens@wanadoo.fr

Se situer

bulletin

Télécharger

Scripts javascript : Aperçu



Initialisation
Scripts javascript : Aperçu



En 1, une ancienne chapelle que nous pouvons dater du XII° siècle qui est contemporaine au château et qui a été restaurée comme abside à Notre Dame de Pitié.

En deux, la chapelle de Notre Dame de Pitié permet de déceler les deux constructions : la chapelle du XII° siècle et la nef ajoutée au XVII° siècle. Les rares documents de cette église donnent qu'elle a été édifiée par Jean-Frist DUMONT, archiprêtre de Castelnau-Barbarens, décédé en 1677 ; dont le tombeau est situé dans la crypte de cette église. Elle est donc antérieure à 1677.

En trois, l'Eglise Saint-Nicolas qui est aujourd'hui disparue. Il reste cependant le mur de la façade Sud et Est contre lequel est venu s'appuyer le nef de Notre Dame de Pitié, avec les arrachements visibles sur les façades Sud et Est de la Tour qui lui servait de clocher. Ce qui permet de penser que cette église est contemporaine au "Castelnau" du XIII° siècle. La démolition de cette église Saint-Nicolas semble dater du XIX° siècle après que la nouvelle église Sainte-Quitterie ait été construite en 1865.
Les églises ci-dessus étant trop petites ou en mauvais état, un projet de reconstruction fut envisagé par le Conseil Paroissial le 6 Janvier 1861 sur l'emplacement du vieux château qui n'était qu'un amas de ruines. Le Conseil municipal donna son accord le 7 juillet 1861, mais la prétention exorbitante du propriétaire de ces ruines, le Sieur MONTAMAT, meunier au Moulin de Mazères et les ressources exiguës de la Commune, firent renoncer à l'achat de ce terrain. Le 22 septembre 1861 entérine cette décision et adopte la réparation et l'agrandissement de l'église Notre Dame de Pitié selon le plan de Maître LODOYER d'Auch et architectes. Ce devis s'élève à la somme de 32800 F or.

Et en quatre, l'Église Sainte-Quitterie : ce plan ne vit jamais le jour, une orientation nouvelle voulut que cette église se fit sur l'emplacement du château, terrain plus apte à recevoir un pareil édifice. Le Conseil Paroissial, présidé par GARDELLE, Maire, BORNASSIES, SAINT-CRIC et LAFFORGUE, achète le 20 juillet 1865 pour la somme de 4000 F or et devant Maître ALEM, Notaire à Castelnau-Barbarens, les ruines de l'ancien Château. Ils eurent en la personne del'Abbé CAILLAVA, un animateur précieux qui a mérité son inhumation à l'entrée de l'édifice actuel. Il a été curé de Castelnau de 1856 à 1874 après avoir été professeur au Collège de GIMONT.
Les travaux commencèrent en 1865. Le plan fut repris par Mr LUDOYER et mené par l'architecte BARRE, adjoint au Maire d'Auch. L'entrepreneur MENVILLE ne tient pas ses promesses. Il fut condamné le 15 juillet 1870 à cause de nombreuses malfaçons et les délais de maçonnerie.
Ont travaillé dans cette église : les maçons BOUBEE et PALABART de Gimont ; le Sieur CAMPARDON pour les stalles, le Sieur MARMOUYET, Forgeron, tous les deux de Castelnau-Barbarens ; les députés AYLIES et BELIARD pour leur appui financier de l'époque ; Jean TAUPIAC de Gimont pour la charpente. La réfection pour le centenaire de l'église le 13 juillet
Castelnau et ses Eglises FERMER.