Accueil Situation Découverte Histoire Vie locale Archives actualité village
                  Pour nous contacter

Tel : 05 62 65 97 06 
Fax : 05 62 65 97 06 
Mail : castelnau.barbarens@wanadoo.fr
                 Pour nous contacter

Tel : 05 62 65 97 06
Fax : 05 62 65 97 06
Mail : castelnau.barbarens@wanadoo.fr
E-mail: castelnau.barbarens@wanadoo.fr

Se situer

bulletin

Télécharger

Scripts javascript : Aperçu



Initialisation
Scripts javascript : Aperçu



La Villa gallo-romaine du Taros est située en bordure de la départementale 626 à 12,5 km d'Auch et à 2,5 km de Castelnau-Barbarens. Les origines du village sont connues par une Charte vers 1100 ; le propriétaire des lieux, Arnaud Guilhem DESBARATS, et le Comte Bernard d'ASTARAC fondent un Castelnau en réunissant de petits peuplements qui vivent dans le voisinage immédiat du Castelnau.
Si l'histoire montre que ce coin de terre a vu une population structurée dès le XIIème siècle, l'archéologie prouve que déjà pendant la préhistoire l'homme fréquentait ces lieux.
La période Gallo-romaine nous est même connue. Ce gisement fut reconnu en 1938 lors de la découverte par le propriétaire actuel qui labourait le champ, d'une bouche de fontaine en bronze représentant un griffon. Cet objet fut présenté à la Société archéologique du Gers par M. ESPITALIER. Il ne fait aucun doute que ce griffon est romain, en effet, le Conseil de la Conservation du Louvre affirme qu'il ne peut s'agir que d'un objet gallo-romain et indique même le deuxième ou troisième siècle.
C'est en septembre 1971, lors d'un recensement des sites archéologiques du Gers, que ce terrain a été parcouru et jugé important par l'étendue du gisement.
Quelques jours plus tard, des sondages furent entrepris. On y releva des monnaies, des poteries et des fragments de mosaïque en pâte de verre représentant une rosace. Il s'avère que la villa du Taros devenait intéressante sur plusieurs aspects et une autorisation de fouilles fut renouvelée sur 10 ans, de 1970 à 1980. Michel LABROUSSE, Directeur des Antiquités Historiques de Midi?Pyrénées et Mary LARRIEU-DULER, Responsable départementale, apportèrent les appuis nécessaires.
On peut dire que l'état de la villa correspond à une période d'occupation qui va du milieu du ler siècle au début du Sème siècle. Elle fut détruite par un incendie et des restaurations importantes ont été faites vers la fin du Sème siècle.
L'aile thermale s'inscrit dans la réalisation de l'ensemble de l'édifice. En entrant dans les thermes, le sol est couvert d'une mosaïque noire et blanche à décors de cercles sécants. C'était l'apodytérium, c'est à dire la pièce où l'on laissait ses affaires. Cette mosaïque qui dort sur ce plateau mérite qu'on la mette à jour.

Villa Gallo-romaine du Taros
FERMER.