CV en anglais : comment le traduire ?

CV en anglais : comment le traduire ?

18 juin 2019 0 Par Paula

Faire traduire un CV en Anglais n’est pas une chose facile. En effet, vous ne devez pas vous contenter des mots du dictionnaire. Cette étape nécessite des outils spécifiques et la maîtrise des termes techniques. Quelles sont les méthodes efficaces et rapides pour la rédaction d’un document en langue étrangère ?

Quelles sont les particularités d’un CV en langue anglaise ?

Contrairement au CV français, les candidatures anglo-saxonnes peuvent dépasser une page. En effet, les recruteurs étrangers ont besoin d’un peu plus de détails concernant les expériences professionnelles. Il est impératif de faire traduire un CV en Anglais si l’entreprise que vous convoitez est siégée à l’étranger. Pour ce faire, vous devez vous servir d’un traducteur spécial que vous pouvez télécharger facilement en ligne. Cet outil vous permettra de ne pas vous tromper sur les vocabulaires à utiliser. Surtout, évitez de ne pas traduire mot par mot, au risque de changer le sens des phrases ou de louper un mot qui peut tout chambouler. Mettre une photo n’est pas conseillé dans une candidature anglaise. Les recruteurs ont comme principe de ne pas discriminer les candidats par rapport à leur physique ou leur nationalité.

L’envoi de votre dossier est également l’occasion de prouver au monde du travail que vous êtes apte à travailler à l’international, grâce notamment à vos compétences linguistiques. Faites de belles phrases et n’ayez pas peur des critiques constructives. Faites relire votre curriculum vitae et votre lettre de motivation par vos proches ou par votre professeur langue. Un deuxième avis sera bénéfique pour vous. Puis, il y a une grosse différence entre l’anglais américain et britannique. Restez vigilant à ce propos.

Structure : comment composer un CV en anglais ?

La rédaction d’un CV en anglais est aussi différente en matière de structure. Les sections qui figurent habituellement dans un CV en français ne sont pas à la même place dans une version américaine. Contrairement à certains recruteurs, les entreprises anglo-saxonnes sont plus intéressées par les expériences que par les formations et les diplômes. Ces derniers devront être traduits avec le bon vocabulaire, propre au pays étranger, au moment de faire traduire un CV en Anglais. Les détails personnels devront figurer tout en haut de la page. Il s’agit effectivement de l’Etat-civil dans un CV francophone.

Ensuite, la section qui est considérée comme la plus importante devra suivre. Parlez de vos objectifs professionnels et des atouts en votre possession dans un encadré coloré. Le recruteur le lira en premier et déterminera de la suite des événements. Développez la section de la formation initiale après celle-ci. Mettez tous vos diplômes qui ont suivi le baccalauréat. Utilisez la bonne traduction pour ne pas donner des informations erronées. Puis, vient la partie la plus attendue, celle des expériences professionnelles. Vous devez mettre les détails de vos tâches pour chaque poste. Mettez en valeur celles qui sont les plus avantageuses et qui ont un lien avec le poste convoité. Enfin, partez toujours du plus récent.