Fuite d’eau : comment réagir en cas de sinistre ?

Fuite d’eau : comment réagir en cas de sinistre ?

16 novembre 2021 0 Par Joel

Vous venez de recevoir une facture d’eau trop salée ? Vous n’arrivez pas à trouver des explications à cette augmentation inhabituelle ? Il peut s’agir d’une fuite qui pourrait entraîner un gaspillage d’eau et une surconsommation sur votre facture. Malheureusement ce type de sinistre peut survenir à tout moment et d’une manière imprévisible. Découvrez ci-après quelques conseils pour réagir aux mieux face à ce type de dégât.

Agissez vite, en cas de fuite d’eau

Votre compteur d’eau tourne sans arrêt alors que vos appareils et robinets sont éteints ? Votre facture d’eau présente une augmentation inhabituelle dans votre consommation, malgré que rien n’a changé dans vos usages ? vous avez bel et bien une fuite d’eau qui se manifeste discrètement dans les recoins de votre maison. Dans ce cas, il est important d’agir vite pour éviter d’autres dommages qui pourraient se produire par la suite.

Le premier réflexe que vous devriez avoir est de couper l’arrivée d’eau et d’électricité, si la fuite a déjà envahi votre maison. Ce geste doit être fait même avant d’appeler en urgence plombier Paris 13, afin de garantir la sécurité de tous les occupants du logement et d’éviter les dépenses inutiles liées au gaspillage d’eau.

Localiser l’origine de la fuite d’eau

Afin d’identifier la source de votre sinistre, vous pouvez réaliser une recherche de fuite ou bien confier les travaux de détection à un professionnel de la plomberie. Tout d’abord, vous devrez situer grossièrement votre fuite d’eau : c’est-à-dire si celle-ci se trouve avant ou après votre compteur.

Si le dégât se trouve avant, vous devrez alors prévenir votre fournisseur d’eau potable pour qu’il se charge de la réparation de l’arrivée d’eau par l’intermédiaire d’un technicien ou d’un plombier qualifié. Toutefois, si le problème vient après le compteur, une recherche de fuite s’impose afin d’inspecter les canalisations de votre maison et localiser avec précision la source de votre problème.

Si vous subissez une fuite provenant du plafond, il peut s’agir d’un dégât des eaux provenant du voisin du dessus (dans le cas où viviez dans un appartement) ou de la toiture de votre maison individuelle. Si le sinistre se situe chez votre voisin, vous devrez alors le prévenir rapidement, établir un constat amiable et informer votre assurance habitation. Cependant, si l’origine de la fuite vient du toit de votre maison, vous devrez agir en urgence car ce type de problème peuvent affecter l’étanchéité de votre couverture, abimer votre isolation et causer des dégâts d’humidité.

Nettoyer les lieux et absorber l’eau

Une fois la fuite repérée, il faudra effectuer un simple coup de serpillère pour absorber l’eau. Toutefois, si le sinistre est constaté trop tard, cela signifie que l’eau a eu déjà le temps de pénétrer dans vos meubles et vos murs et de causer des dommages importants. Dans ce cas, il faut s’armer de patience pour pouvoir réaliser des travaux de remise en état. En effet, le séchage naturel s’avère la solution efficace pour permettre à vos murs et sols de se sécher et éviter ainsi des problèmes d’humidité au sein de votre habitation. Il est vrai que cette opération peut être longue, mais elle reste la bonne alternative pour faire baisser le taux d’humidité dans vos pièces. une fois vos murs deviendront secs, vous pourrez procéder aux travaux de rénovation et réparer les parties endommagées par le dégât des eaux.

Déclarer les dommages

Dès que vous constatez les premiers signes d’une fuite ou d’un dégât des eaux, vous devrez obligatoirement en informer votre assurance habitation et votre propriétaire, si vous vivez en location. Ainsi, votre assurance pourra vous envoyer un plombier professionnel à Paris 13 pour se charger de la recherche de fuite, de l’évaluation des dégâts ainsi que du coût des travaux de réparation et de rénovation.

Si le sinistre touche deux voisins, un constat amiable est à remplir avant de l’envoyer à chacun des assureurs. Renseignez-vous auprès du syndic de l’immeuble ou de votre assurance pour obtenir un modèle de constat. Enfin, n’oubliez pas de garder toutes les factures d’intervention et du matériel acheté afin de les présenter comme des documents justificatifs, à votre assurance habitation.

Découvrez par la suite : Sanibroyeur : les problèmes les plus courants